Le protocole ERROR

La difficulté de prise en charge des tendinopathies et la variabilité des résultats en raison d’un potentiel de cicatrisation naturellement mauvais, ne doivent pas laisser la place au hasard dans notre conduite thérapeutique.

Nous avons établis un protocole de traitement qui s’appuie sur les données actuelles de la science et comprenant les techniques les plus efficaces sur la cicatrisation du tissu tendineux.

Les techniques à visée symptomatique (contre la douleur…) ne sont pas proposées car elle n’agissent pas sur la structure du tendon. Cependant l’utilisation de courants électriques antalgiques n’est pas absurde mais reste secondaire étant donné que cela ne va pas réduire le temps de cicatrisation.

Tendinopathie d'Achille

Le protocole ERROR s’étale sur 45 jours, il nécessite 18 séances de kinésithérapie/physiothérapie à raison de 3 séances par semaine. Le repos sportif doit être imposé au patient même si l’absence de douleur survient précocement.

ERROR est un moyen mémo technique dont chaque lettre correspond à un point thérapeutique.

E : Étirements

R : Renforcement excentrique

R : Recherche / correction des facteurs de risque

O : Ondes de choc

R : Repos

Les étirements permettent d’obtenir une organisation spatiale physiologique des neo-fibres en guidant la cicatrisation de ces dernières. Ils doivent être réalisés en statique et contracter / relacher.

Le renforcement excentrique selon le protocole de STANISH doit être dosé de telle sorte que des signes douloureux apparaissent en fin de série.

La recherche des facteurs de risque doit être entreprise d’emblée. Les facteurs prédisposants doivent ensuite être corrigés lorsque cela est possible.

La thérapie par ondes de choc est le moyen physiothérapique le plus efficace d’après les études. Cependant aucune étude ne permet de donner la posologie optimale pour cette technique.

Le repos doit être respecté par le sportif tout au long du protocole bien que les douleurs s’atténueront nettement jusqu’à devenir quasiment nulles.